"Baryton au timbre riche, David WItczak incarne un Oroès qui rend le mal séduisant"

[Opera Magazine- Novembre 2021]

Achante & Céphise (Rameau) - Les Ambassadeurs

"L'élégance du baryton David Witczak est non moins appréciable et néanmoins menaçante en génie Oroès grâce à sa voix bien assise et bien phrasée"

[olyrix.com - Mars 2021]

Achante & Céphise (Rameau) - Les Ambassadeurs

"L'affreux Oroès est incarné par l'excellent baryton David Witczak aussi à l'aise dans les récitatifs expressifs que dans les airs pleins de feu où sa haine fait rage"

[Bachtrack.com - Mars 2021]

Achante & Céphise (Rameau) - Les Ambassadeurs

"Autre couple formidable, celui constitué par David Witczak et Judith Van Wanroij. Le premier incarne un génie Oroès aux invocations d'une tonnante noirceur (Aquilons, volez à ma voix au second acte, et Venez, esprits cruels, inventez quelque peine au troisième). Nous avons aussi beaucoup aimé sa grande déclamation du début du second acte (Amour, je ne viens point au pied de ton autel), dans laquelle le chanteur fait preuve d'une belle expressivité pour nous livrer ses hésitations avant son abrupte décision, précipitée par l'arrivée d'Achante"

[BaroquiadeS - Avril 2021]

Achante & Céphise (Rameau) - Les Ambassadeurs

"David Witczak, qui incarne le Roi Saül, est le premier à faire entendre sa riche voix de baryton-basse dans la clarté du texte, essentiel pour la tragédie lyrique française, et à l'agréable présence scénique"

[olyrix.com - Juillet 2021]

David & Jonathas (Charpentier) - CMBV

"Le baryton David WItczak se distingue particulièrement par son éloquence vocale, au timbre chaud et finement ombrageux"

[Crescendo magazine- Septembre 2021]

Rameau chez la Pompadour - Les Surprises

"L'auditeur est ravi d'entendre la basse-taille David Witczak qui interprète ses airs avec constance, sérieux sans perdre en sensibilité. Son timbre est à la fois sombre et brillant, selon ses intentions, pertinentes et équilibrées. De quoi retenir entre autres le verset 5 Quid est tibi mare quod fugisti ? (Pourquoi, ô mer, vous êtes-vous enfuie ?). Sa présence est également fort bien équilibrée dans son trio avec le haute-contre et la taille"

[olyrix.com - Août 2021]

Grands Motets (Rameau et Mondonville) - Ensemble Marguerite Louise

"David Witczak was impressive as Giacinto. Employing a full round voice, Witczak worked very hard to portray the vain and clueless character (who thought himself as Adonis), and he provided the many comic moments of the night"

[Parterre.com - Février 2019]

Il mondo alla roversa (Galuppi) - Akadêmia

"La Discorde, personnage souvent incarné par une voix masculine à l’époque, offre à David Witczak l’opportunité de donner une envergure impressionnante à ce rôle"

[BaroquiadeS - Décembre 2018]

Les arts florissans (Charpentier) - Ensemble Marguerite Louise

"le grand prêtre de David Witczak est un modèle de chant noble à la diction remarquable"

[Classiquenews.com - Juillet 2018]

Issé (Destouches) - Les Surprises

"David Witczak installe Énée avec une très imposante assise vocale. Alors que ce rôle sied à un baryton tirant vers le ténor allégé, il creuse ici une basse ample. Les phrasés n'en sont pas moins ciselés, les notes (rythme et justesse) impeccables"

[olyrix.com - Octobre 2019]

Dido & Aeneas (Purcell) - Consonance

"Celui qui est propulsé sous le feu des projecteurs, c'est le méchant de l'histoire, incarné avec panache par David Witczak, que l'on a hâte de retrouver dans d'autres personnages aussi développés"

[Premiere loge opera - Novembre 2021]

Achante & Céphise (Rameau) - Les Ambassadeurs

©  Chloë Fidanzi